Cartes postales anciennes de parcs à fabriques (XII)



Bonnelles


 

Le château de la duchesse d'Uzès

Le château de la duchesse d'Uzès

 

Le château de la duchesse d'Uzès

Le château, l'église et la rivière anglaise

 

Le château date de 1847; ce n'est pas celui du parc à fabriques de la fin 18ème. Au premier plan, la rivière anglaise vers son début.

A gauche, le château; au fond à droite, l'église. Au premier plan, l'extrémité de la rivière anglaise.  Les restes du grand rocher se trouvent juste à droite hors du cadre. Ils sont aujourd'jui recouverts par la végétation.


 

L'étang et le temple d'Amour à Bonnelles

L'étang et le temple d'Amour à Bonnelles

L'étang et le temple d'Amour

Le parc a été partiellement transformé en réserve naturelle. A cette occasion, les ponts ont été restaurés, dont celui portant le temple d'Amour. Il constitue le reliquat majeur, au bord de son étang. La perspective ouverte sur le château que révèlent ces cartes postales est aujourd'hui masquée par une végétation spontanée.

Le château et le temple d'Amour à Bonnelles

Le pont du temple d'Amour à Bonnelles

 

au fond, le château

Le temple d'Amour

pêcheuses et rêveuses

 

 

La canardière à Bonnelles

La canardière à Bonnelles

la canardière


 

La mosquée

La mosquée

La mosquée

La mosquée et la canardière ont disparu. Ce sont des fabriques du 19ème siècle.


 

La glacière de Bonnelles

la glacière

La glacière existait au 18ème siècle. Il est difficile de dire si elle subsiste toujours. Son emplacement est situé dans la partie privée du parc, enfouie dans la végétation d'un bois ensauvagé.


 

La pièce d'eau et l'embarcadère à Bonnelles

La pièce d'eau, le pont et l'embarcadère à Bonnelles

La pièce d'eau, le pont et l'embarcadère à Bonnelles

 

la pièce d'eau et l'embarcadère

la pièce d'eau, le pont d'Amour et l'embarcadère

 

L'embarcadère a été reconstruit. C'est devenu un abri d'observation des oiseaux.


L'embarcadère à Bonnelles

L'embarcadère à Bonnelles

Promeneuses sur les bords de l'étang

On s'éloigne un peu des fabriques. En revanche, on trouve une belle illustration de la douceur de vivre dans ces parcs, du temps qu'ils étaient occupés.


 

Ces cartes postales datent des premières années du 20ème siècle. Elles sont l'œuvre de photographes commerciaux anonymes,
pour le compte d'éditeurs locaux disparus. Bien entendu leurs droits sont préservés.
Le temps ayant passé, je me permets de les présenter à l'écran pour notre plaisir.


haut de la page page précédenteretour accueil plan du site homepage

page créée en septembre 2001  -  dernière mise à jour : 18 février 2018