Cartes postales anciennes de parcs à fabriques (XXXX)



Castille


le château,   la colonnade,   la tour,   la chapelle

 

Ces cartes sont étalées dans le temps, elles illustrent ainsi l'évolution de l'état du domaine et de ses fabriques.


Le château


 

Castille, le château

Le château

Cette vue est une des plus anciennes des six de la présente page. Elle est intitulée "Environs de Vers (Gard) - Château d'Argilliers". Il s'agit du bourg dont le nom est devenu Vers-Pont-du-Gard en 1971.


Castille, le château

Castille, le château

  en belle endormie

Le château

bien éveillé !  

La petite colonnade juste à gauche du château est bien visible.

 

Il existe une variante recadrée plus serré de cette vue.


Castille, le château

Castille, le château

Le château

Les enfants en bicyclette sont vraisemblablement ceux de la famille des propriétaires, descendants par alliance du baron de Castille : pour un enfant, c'était un vrai luxe d'en avoir une.  C'est encore les années du bonheur.

 

Cette vue remonte probablement aux environs de 1930 (la carte a circulé en 1946). La période noire du domaine a commencé : le château n'est plus entretenu, des herbes folles ont envahi la cour et des objets hétéroclites traînent.


Castille, le château

Le château

Pour vous changer avant les fabriques, une vue légèrement de profil !

 

haut de la page

 


La colonnade


 

Castille, la colonnade

Castille, la colonnade

la colonnade, vue générale

Sur cette vue ancienne, la colonnade est encore entièrement debout (cachet de 1904, la vue est donc antérieure).

 

Sur cette vue semi-récente, la colonnade est déjà partiellement effondrée. Mais aujourd'hui l'aile gauche est entièrement à terre, alors qu'elle est encore partiellement debout sur cette carte.


 

Castille, la colonnade

Castille, la colonnade

Castille, la colonnade

la colonnade, vue d'ensemble

Sur ces trois vues d'ensemble, la colonnade est intacte.


 

Castille, aile gauche de la colonnade

Castille, aile droite de la colonnade

  aile gauche

La colonnade

aile droite  

 

Castille, aile droite de la colonnade

Aile droite de la colonnade

Cette vue ne peut pas être très ancienne puisque la colonnade est partiellement effondrée, comme d'ailleurs dans la vue au-dessus mais le photographe y a habilement masqué la partie éventrée de l'entablement derrière la frondaison du premier plan.   D'autre part, cette carte mentionne "La colonnade XII eme s". Dérapage de la typo ?


 

Castille, le temple et la colonnade

Castille, porche de la colonnade

le temple et la colonnade

 

porche de la colonnade au fond, le château

 

haut de la page

 


La tour


 

Castille, la tour

Castille, la tour et l'entrée du domaine

Castille, la tour

La tour ou kiosque

La carte du milieu, qui embrasse un champ large, nous montre l'accueil du domaine : au centre, la tour; à sa droite, l'allée centrale conduisant à la colonnade puis, tout au fond, le château. Sur le côté droit de l'allée, de chant, le fronton de la chapelle et au-dessus, le clocheton de l'église. A gauche, au second plan, le temple.

Pour le baron de Castille, c'était le "kiosque" mais sur les cartes postales elle est appelée "tour". Et assez fréquemment, comme dans la carte du milieu ci-dessus, "tour Fénestrelle" car on lui avait donné localement ce nom, en raison d'une certaine ressemblance avec la tour Fénestrelle d'Uzès, du 12ème siècle.   Cette fabrique s'est écroulée.


Castille, la tour

Castille, la tour

Castille, la tour

La tour ou kiosque

Ces cartes ne sont pas rares mais elles nous sont d'autant plus précieuses qu'elles révélent l'ensemble majestueux que formait la perspective de l'entrée.

 

haut de la page

 


La chapelle


 

Castille, la chapelle

Castille, la chapelle

La chapelle et l'église

La chapelle Saint-Louis et l'église paroissiale sont contigües, elles se trouvent à droite dans l'allée centrale conduisant de la route à la colonnade puis au château. La chapelle est le premier bâtiment avec un fronton classique à quatre colonnes; l'église est le second, avec une surhausse du mur formant clocheton. L'ensemble est conservé.

La carte de droite, colorisée, est plus récente. On remarquera que le bâtiment à la limite du champ à droite est effondré et que le chemin est mal entretenu.


 

Ces cartes postales datent des premières années du 20ème siècle. Elles sont l'oeuvre de photographes commerciaux anonymes,
pour le compte d'éditeurs locaux disparus. Bien entendu leurs droits sont préservés.
Le temps ayant passé, je me permets de les présenter à l'écran pour notre plaisir.




haut de la page page précédenteretour accueil plan du site homepage

page créée en mars 2014  -  dernière mise à jour: 8 août 2017