Jardins anglo-chinois d'Europe ornés de fabriques

mention du copyright

projet de pavillon chinois à Jabłonna par Zug
projet pour le kiosque chinois - S. B. Zug

 

 

Pologne :

.

Jabłonna



historique
.
plan sommaire du parc
.
gravures
.
photos actuelles

liens
 

Historique

 

en construction en construction en construction

 

De 1774 à 1780, le prince-évêque Michel Jerzy Poniatowski, autre frère du roi Stanislas Auguste y fit construire un château par l'architecte italien Dominique Merlini. Sa façade semble s'inspirer d'une pagode chinoise, avec une boule surmontant le toit en pente inversée. Il est entouré d'un jardin anglais orné, s'étendant sur 46 hectares, œuvre de Szymon Bogumił Zug (1). On y trouve un pavillon chinois à usage de bains chauds, un pont, des rocaille et les ruines de grottes en briques, une arche triomphale dédiée au prince Józef Poniatowski, l'orangerie et les ruines des écuries.

D'autres petits éléments ornent le parc : un cadran solaire dans la cour du palais et une fontaine. À la limite du domaine, une porte et un mur en briques.

 

 

haut de la page

 


Plan sommaire du parc de Jabłonna
 
 
 

Fabriques et monuments
(lettres rouges)
 
P - pavillon chinois
G - ruines de la grotte
A - arche triomphale


Autres éléments
(lettres bleues)
 
C - château
O - orangerie
R - ruines des écuries
E - entrée du domaine

(le domaine se continue au sud)
  plan du parc de Jablonna
image mappée : cliquer sur les repères pour aller au texte correspondant
 

 

haut de la page

 

vues anciennes

Ces dessins proviennent du site de la bibliothèque de l'Université de Varsovie lien externe , qui conserve une collection importante de dessins de Zug et bien d'autres vues de cette époque.

 

Projets de fabriques de S. B. Zug


parc de Jablonna : projet pour le pavillon chinois

Projet pour le pavillon chinois - S. B. Zug

Ce projet est conforme au pavillon réalisé. Il abritait des bains chauds; on voit ci-dessus la cheminée du chauffage de l'eau.

Autres projets de S. B. Zug pour des kiosques chinois, avec des variantes de socle. Il ne semble pas qu'ils aient été réalisés :

parc de Jablonna : projet pour un kiosque chinois

parc de Jablonna : projet pour un pavillon chinois non réalisé

projet de kiosque chinois

autre projet de kiosque chinois


 

Vues du parc vers 1784   par Franciszek Smuglewicz lien externe (1745-1807)


parc de Jablonna : vue depuis l'allée d'honneur avec le pavillon chinois vers 1784

parc de Jablonna : la grotte de l'ermite vers 1784

vue de l'allée d'honneur - à droite, le pavillon chinois

grotte et maison de l'ermite

Le pavillon chinois était disposé pour orner l'allée d'honneur par lequel on découvrait le site. C'est donc qu'on voulait en faire un attribut marquant.

Une autre vue lien externe de l'allée d'honneur, au cadrage analogue, attribuée à Jan Chrystian Kamsetzer lien externe (1753-1795) montre également le pavillon chinois.

 

Zug a produit un projet d'ermitage avec maison attenante qui est très proche sinon identique au groupe que montre le dessin ci-dessus (avec l'ermite !).

Mais il est bien difficile de dire si c'est la grotte en ruines que l'on voit aujourd'hui.

 

haut de la page haut de la page

 


quelques vues actuelles

Vignettes de photographies de Wikimedia Commons lien externe sous licence Creative Commons lien externe. L'attribution est indiquée sous chacune d'elles.   En cliquant sur les images, vous ouvrirez dans une nouvelle fenêtre la page Wikimedia Commons où figure la vue agrandie.

 

château de Jablonna
photo Andrzej Woliński

le château

Le pavillon central du château est surmonté d'une boule (à voir sur la vue agrandie).

Les fabriques

parc de Jablonna : le pavillon
photo Wiesław Z. (recadrée)

parc de Jablonna : arc triomphal
photo Wojtek S.

le pavillon chinois

l'arche triomphale

Le pavillon est remarquablement conforme au projet de Zug.

 

L'arche est dédiée au prince Józef Poniatowski lien externe (1763-1813), qui fut propriétaire de Jablonna, en hommage à sa vie de soldat (il est mort à la bataille de Leipzig). Elle est bien postérieure à la période classique du parc, puisqu'elle a été élevée vers 1830 lien externe. D'un style néoclassique, elle est due à l'architecte d'origine italienne Henryk Marconi lien externe (1792-1863), installé en Pologne.

 

parc de Jablonna : les ruines de la grotte
photo Andrzej Woliński

les ruines de la grotte

Ce pourrait donc être les restes de la maison de l'ermite que l'on voit dans le dessin ci-dessus.

 

autres éléments

cadran solaire dans le parc de Jablonna
photo Andrzej Woliński

orangerie du domaine de Jablonna
photo photo Wiesław Z. (recadrée)

le cadran solaire

l'orangerie

 

porte du domaine de Jablonna
photo Ka masja

porte du domaine

Je n'ai pas réussi à localiser cette porte. La photo est d'ailleurs surtout intéressante pour son romantisme car elle n'illustre pas les fabriques du parc.


 

haut de la page haut de la page

 


Détails pratiques

 

Liens

 

Ouvrages - articles

 


haut de la page page précédenteretour accueil plan du site  

lien externe signale les
liens externes

 


droits réservés de l'auteur, Dominique Césari  -  crédits photographiques (dont licence Wikimedia Commons) mentionnés dans le texte
Page créée en mai 2018, mise à jour le : 16 mai 2018
.

Notes

1   Szymon Bogumił Zug (1733-1807)
.
Cet architecte lien externe fut décidément très actif pour la création de ces parcs. Nous l'avons déjà croisé à Arkadia, Pulawy (première époque), Wilanow, Natolin, Mon Coteau, à Na Książęcem, au parc Powazki ! De tous les parcs que j'ai cités à Varsovie et ses environs, il n'y a que le Lazienki qui se soit fait sans lui de son vivant (Gucin-Gaj et Morysin sont nettement plus tardifs, il était décédé).

retour au (1)retour

2   Poniatowski
.

retour au (2)retour

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pavillon chinois ruines des écuries l'orangerie l'arche triomphale le château ruines de la grotte entrée par défaut, retour au plan