Jardins anglo-chinois d'Europe ornés de fabriques
le pavillon chinois à Bialystok
mascaron de la grande cascade
 
 

Pologne :


.
le jardin "Vaucluse"
.
à Białystok


historique
.
emplacement du jardin
.
photos actuelles

liens , ouvrages et articles

 

Historique

 

Białystock, près de l'actuelle frontière avec la Biélorussie, qui n'était qu'un bourg, fut développée comme ville privée par le magnat et hetman (1) Jan Klemens Branicki lien externe (1689-1771). De ce fait, l'espace était libre autour du somptueux palais baroque qu'il fit construire. Białystok fut surnommée le "Versailles polonais" (2).

Jan Klemens épousa sur le tard en troisième noces la jeune Izabela Poniatowska lien externe (1730-1808), alors âgée de 18 ans, sœur du futur roi Stanislas Auguste, devenue par son mariage Izabella Branicka. L'époux était raffiné et fastueux, Izabella l'égala par son goût pour les arts et son humanisme éclairé; elle se soucia du développement culturel de la ville et du bien être de la population, avec de nombreuses fondations charitables.

On manque de documents sur la création de Vaucluse : pas de plan précis, pas de gravures des aménagements en-dehors des Bains à la faisanderie ci-dessous. Malgré le travail des historiens, les phases de l'aménagement sont peu claires. Je vais donc entrecouper sa description par des paragraphes en italique en retrait mentionnant les incertitudes

Parmi ses nombreux intérêts pour l'art, Izabella Branicka voulut une "campagne" d'un goût tout à fait moderne et confia à l'architecte paysagiste C. G. Knackfus de Vilnius la réalisation du jardin "Vaucluse", à quelque distance du château.

Il n'est pas impossible qu'Izabela ait lancé bien en amont l'aménagement du jardin par des plantations (et peut-être des abris provisoires). Knackfus interviendrait alors sur un terrain déjà préparé.

historique en construction à finaliser

 

Avec une maison gothique, un temple et une cascade. Déjà, une femme pionnière du genre en Pologne ! (il ne vous étonnera donc pas qu'elle fût née Czartoryski).

Le poète Franciszek Karpiński fut l'hôte du château, il célébra Vaucluse lien externe

Dans la seconde partie du 19ème siècle, Białystok connut une industrialisation soutenue. Après le "Versailles polonais", elle devint "la Manchester du Nord" ! Une usine textile fut installée à l'emplacement de Vaucluse, la mare lui servant de réserve d'eau. Son dramatique incendie reste dans les chroniques de la ville. La ligne de chemin de fer traversait déjà le terrain, son agrandissement fit disparaître les dernières traces. Les ruisseaux des cascades furent mis en souterrain.   La Pologne se développe, avec un rythme de construction intense, tant d'équipements publics (par exemple un opéra dans le parc jouxtant la chapelle Sainte Marie-Madeleine) que de centres commerciaux et groupes d'habitations. Non seulement il ne reste plus rien de Vaucluse mais le paysage se transforme de plus en plus.

 

Bains à la faisanderie à Bialystok    
La légende (d'origine) est en français    

C'est pratiquement la seule image d'époque nous rendant compte de la réalité de "Vaucluse".   Une autre, "Vocluse près de Biallystock" (3), est mentionnée mais jamais montrée.

On remarquera la diversité d'espèces des arbres entourant le bassin, ainsi que la passerelle, qui semble purement décorative car sans utilité réelle. Elle est bien dans l'esprit de ces jardins, une rusticité alléguée (voir par exemple les passerelles du Désert de Retz, de Méréville, de Bagatelle, etc...). On notera également la fumée s'échappant de la cheminée, qui témoigne probablement du chauffage des bains et concourt à la rusticité.

 

  les Bains à la faisanderie
  
collection privée du roi Stanislas Auguste - conservée à la bibliothèque de l'université de Varsovie

 

haut de la page

 

 

localisation approximative sur une vue satellitaire de Białystok
 
 
 
report sur la vue Google Earth des éléments du plan de 1772 accompagnant un article du Révérend père Jan Nieciecki
.
L'emplacement du jardin Vaucluse ressortant de sa conférence de 2016 concorde avec celui de la page de Daniel Paczkowski.

  emplacement approximatif du jardin Vaucluse à Bialystok
image mappée : cliquer sur les légendes pour aller au texte correspondant
 

 

haut de la page

 

 

vues actuelles

Comme il ne reste rien du jardin, les photos actuelles ne peuvent qu'être assez décevantes.


photo

rue Konduktorską
capture d'écran Google Earth

la chapelle Marie-Madeleine

vers Vaucluse

Le bâtiment a été construit en 1758 comme une chapelle catholique, financée par Jan Klemens Branicki lien externe. Près de la chapelle a été ouvert en 1768 un cimetière catholique. La chapelle est devenue orthodoxe en 1864.
Elle constitue un repère très utile pour orienter les cartes d'époque.

C'est le bout en impasse de la rue Konduktorską , qui se termine sur le faisceau de voies de la gare de Białystok, derrière le rideau d'arbres. J'ai choisi une vue la plus agreste possible; on est assez loin de ce qu'a du être "Vaucluse". Mais on peut forcer le trait, pour comparer, regardez la page de Daniel Paczkowski.

 

 

haut de la page

 


Détails pratiques
 

Si vous allez à Białystok, ce sera pour le palais et ses jardins ou pour d'autres raisons mais pas pour le parc Vaucluse, il n'en reste strictement rien. Des accidents de terrain guidant vers la localisation éventuelle des cascades sont perceptibles sur les vues Google Earth mais il faut être spécialiste du sujet et bien connaître le quartier pour éventuellement décrypter leur emplacement sur le terrain.

 

Liens

 

Ouvrages

 

Articles de revues

 


haut de la page page précédenteretour accueil plan du site  

lien externe signale les
liens externes

 


droits réservés de l'auteur, Dominique Césari  -  crédits photographiques (dont licence Wikimedia Commons) mentionnés dans le texte
Page créée le 3 juin 2017, mise à jour le : 8 juin 2017


Notes

1   magnat et hetman
.
Un Magnat lien externe est un membre des familles de la haute aristocratie polonaise, lituanienne (la Lituanie était alors réunie à la Pologne dans la République des Deux Nations lien externe) ou hongroise.
L'hetman lien externe est le chef des armées après le roi. C'est l'équivalent de connétable lien externe. Ce titre m'a intrigué car il ressemble à celui d'ataman lien externe des chefs cosaques mais c'est fortuit comme l'explique cette seconde page.

retour au (1)retour

2   "Versailles polonais"  -  "Polski Wersal"
.
cette appellation un peu emphatique aurait été initiée par le géographe allemand Anton Friedrich Büsching.

retour au (2)retour

3   vue de Vocluse près de Biallystock
.
cette gravure fait partie des "Vues de Pologne dédiées à Mademoiselle Annette de Tyszkiewicz par Duviviers", Vienne 1795. mentionnées dans le Catalogue Raisonné Des Estampes Du Cabinet De Feu Mr. Le Bar. D'Aretin ... par François Brulliot, Munich 1827 et ici lien externe. Il semble qu'Annette de Tyszkiewicz (nièce d'Izabella Branicka) soit elle-même l'auteur des vues, voir la page du musée de Wilanów lien externe.   malgré le "s" de la couverture du recueil lien externe , il s'agit de Joseph Ignace Duvivier (1758-1832) lien externe , peintre et graveur.

retour au (3)retour

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

s lien externe chapelle Eglise St-Roch Vaucluse Grande cascade Petite cascade Elevage des perdreaux Château Faisanderie par défaut, retour au plan