Jardins anglo-chinois ornés de fabriques
.
  pot de bronze dans le parc Alexandria à Bila Tserkva
pot de bronze (1) dans le parc Alexandria  © Sergey Palady
 
.

Ukraine :
le parc Alexandria à Bila Tserkva



historique
.
photos
.
liens



et aussi, en Ukraine : parc Sofiyivsky

ailleurs en Europe :
.
Suède , Pologne , Russie , Belgique , Suisse
.
autres pays d'Europe
     


Parce qu'il le soutenait contre le parti des Czartoryski, et pour avoir maté la Koliyivshchyna (révolte des Haïdamaks en 1768), François-Xavier Branicki lien externe, grand hetman de la couronne, reçut en 1774 du roi Stanislas Poniatowski des terres et 40000 serfs autour de Biała-Cerkiew (l'Église blanche - aujourd'hui Bila Tserkva). Devenue sa ville privée, il en fit sa résidence d'été. En 1784, il en fit don à sa femme Alexandria, qui s'attacha à mettre à la mode le parc entourant le palais, auquel elle donna son nom.

Voici donc, à côté de Puławy, d'Arkadia et du jardin anglais de Wilanów, un parc aménagé par une femme.   Elle en poursuivit l'aménagement sur plusieurs décennies.

Pour le plan d'ensemble, on voit cité le nom de l'architecte français Muffo et, pour la réalisation, ceux de l'architecte paysagiste italien Domenico Botani et du jardinier August Stange (et quelques autres). Mais je n'ai pas trouvé de renseignements précis sur ces intervenants.   Plus généralement, on ne trouve pas d'ouvrage ou d'article de recherche sur le parc.

Le parc occupe une surface de 200 hectares sur un terrain s'inclinant en pente douce vers la rivière Ros, dont un coude le borde au sud. Trois vallons aboutissant à la rivière animent le relief. La majeure partie du parc est couverte de bois, entrecoupés de quelques larges pelouses. Les fabriques ne sont pas très nombreuses (les voir ci-dessous). Dès la création, un grand nombre d'espèces d'arbres venant d'Europe et d'autres continents furent plantées et cet orientation fut poursuivie, aboutissant à un véritable arboretum. Avec le temps, beaucoup de spécimens sont devenus majestueux. Avec les pièces d'eaux, ruisseaux, cascades, Alexandria offre surtout l'aspect d'un parc de nature. Toutefois, une vingtaine de statues le décorent. Celles d'origine, des marbres blancs de haute tenue (dont un de Canova) sont aujourd'hui préservées dans un musée. On trouve plusieurs bronzes d'inspiration antique dont la facture un peu étrange, à la sveltesse excessive, ne laisse pas penser qu'ils soient anciens. Et aussi quelques bronzes modernes.

Le parc devint vers 1920 une propriété d'État puis il devint un "parc dendrologique" lien externe, confié à l'académie des sciences ukrainienne.

 

haut de la page

 

Vues actuelles

Vignettes de photographies sous licence Creative Commons lien externe. L'attribution est indiquée sous chacune d'elles.   En cliquant sur les images, vous ouvrirez dans une nouvelle fenêtre la page Wikimedia Commons où figure la vue agrandie.


 

Les Ruines au parc Alexandria
photo Folkerman

La chute d'eau des Ruines au parc Alexandria
photo Natalia Babenko

 

vue générale

Les Ruines

la chute d'eau

 

 

La colonnade de l'Écho au parc Alexandria
photo Doshtsh

Colonnade de l'Écho au parc Alexandria
photo Roman Naumov

 

 

Colonnade de l'Écho

 

 

 

La rotonde du parc Alexandria
photo Uk-Kamelot

La Rotonde

Ce bâtiment classique s'est appelé "pavillon Potemkine" car il avait été élevé en son honneur et son buste s'y trouvait. Alexandra était sa nièce.   Le site officiel de l'Académie signale que la légende court, sans preuves, que la Rotonde serait au centre d'un mémorial souterrain où la dépouille de Potemkine aurait été transférée.


 

Le pavillon chinois du parc Alexandria
photo Rostislav Malenkov

Pièces d'eau du pavillon chinois au parc Alexandria
photo Vadim Bondarenko

 

le pavillon, posé sur son pont

Le pavillon chinois

les pièces d'eau

 

 

Le au parc Alexandria
photo Uk-Kamelot

Le pavillon rond


 

Le Tempietto du parc Alexandria
photo Folkerman

Le Tempietto

C'est moi qui appelle ce gracieux petit temple "le Tempietto". Sa date de création n'est pas indiquée mais il ne me semble pas remonter au début du parc.


 

La source au lion du parc Alexandria
photo Alina Mygidyuk

La source au lion


 

La colonne de Jens du parc Alexandria
photo Folkerman

La colonne de Jens

Cette colonne a été érigée en 1865 en l'honneur d'August Jens, jardinier d'art ("Kunst Gärtner"), pour ses 50 ans de service. Jeune jardinier, il était venu en 1815 de Berlin, et prit la suite des premiers aménageurs. Une plaque commémorative est apposée sur le socle (à voir sur la vue agrandie).


 

La pompe au parc Alexandria
photo Roman Naumov

La pompe


 

 

haut de la page

 

liens
   

 


haut de la page page précédenteretour accueil plan du site  

externe signale les
liens externes

 

droits réservés de l'auteur, Dominique Césari  -  crédits photographiques Wikimedia Commons mentionnés dans le texte
page créée le 25 mars 2018  -  dernière mise à jour : 27 mars 2018


Notes

1   Le pot de bronze
.
Cette vue d'accueil se réfère à deux caractéristiques d'Alexandria : les multiples statues de bronze qu'on y trouve et sa riche flore de plantes et d'arbres. La vue fait pendant au piédestal en granit du parc Sofiyivsky, qui est le parc des rochers.

retour au (1)retour