Jardins anglo-chinois ornés de fabriques
  piédestal de granit aux Champs Élysées dans le parc Sofiyivsky à Uman
aux Champs Élysées (1)   © Folkerman - Creative Commons
 
 

Ukraine :
le parc Sofiyivsky à Uman


historique
.
plan du parc
.
gravures anciennes
.
photos actuelles
.
liens,ouvrages



et aussi, en Ukraine : parc Alexandria

ailleurs en Europe :
.
Suède , Pologne , Russie , Belgique , Suisse
.
autres pays d'Europe
     

 

en construction en construction en construction

 

Uman (Ouman ou anciennement Oumagne en français, Humań en polonais) se situe vers le centre de l'Ukraine actuelle, dans la région de Tchercassie (ne pas confondre avec la république du Caucase). La ville compte une centaine de milliers d'habitants.


 
les Potocki en Ukraine
 

La famille Potocki lien externe, originaire de Ruthénie (est de la Pologne), dont le territoire s'étendait essentiellement sur des espaces aujourd'hui en Ukraine, en Biélorussie et en Russie. Les Potocki, grands feudataires, magnats lien externe, se trouvaient donc possessionnés de vatses territoires dans l'espace de la Pologne du 15ème au 18ème siècle, qui dominait le nord de l'Ukraine. Ils servirent la couronne de Pologne comme soldats, avec des titres aussi prestigieux que Hetman (nos connétables) ou Grand porte-étendard. Le père de Stanislas, Franciszek Salezy Potocki lien externe était gouverneur de Kiev et possédait soixante-dix villes dans l'Ukraine actuelle, dont Uman et Tulczyn (2). Mais les Ukrainiens supportaient mal le joug polonais séculaire et se révoltèrent en 1768 lien externe. Les Haïdamaks lien externe s'emparèrent d'Uman, qui était fortifiée, et y tuèrent 33000 juifs et polonais lien externe (plus que la population courante de la ville car beaucoup s'y étaient réfugiés).

Stanislas Potocki lien externe

 

Création du parc Sofiyivsky
 

Le parc a été aménagé à partir de 1802 pour le comte Stanislas Potocki.

Le parc s'étend sur 180 hectares de part et d'autre de la Kamianka. D'importants travaux de terrassement permirent de créer une suite de pièces d'eau dans le vallon où s'écoule la rivière, avec des cascades intermédiaires. Le lac supérieur se termine par des écluses; on peut parcourir en barque un tronçon de rivière souterrain de 240 m, l'Achéron. La grande cascade tombe de 14 mètres de haut sur des rochers cyclopéens. Le parc est décoré de grottes, de gloriettes et temples sur des chaos rocheux, un obélisque et le Pavillon rose sur une île. Plusieurs statues et fabriques se réfèrent au parcours d'Ulysse dans l'Odyssée.

 

Évolution ultérieure
 

Alexandre Potocki, fils du comte Stanislas, ayant participé au soulèvement polonais lien externe de novembre 1830, le tsar Nicolas 1er confisqua le parc, qui devint bien impérial. En 1841, ajout du pavillon chinois, du pavillon de Flore dans un style classique et du pavillon Rose ainsi que les pavillons de l'entrée (auparavant, l'entrée était dans la partie haute).

Le parc est devenu un arboretum lien externe et une promenade publique très fréquentée.

 

haut de la page

 


  Plan du parc Sofiyivsky
 
 
image mappée : cliquer sur les repères pour aller au texte correspondant
 
les numéros sont ceux du plan de 1846

fabriques de la période initiale subsistantes
(numéros jaunes)
 
4 - le pont de granit (devenu "pont vénitien")
5 - roche du jet d'eau
6 - le rocher de Leucade
8 - terrasse de belle-vue
9 - grotte d'Apollon
10 - terrasse des Muses
11 - fontaine d'Hypocrène
12 - grotte ou miroir de Diane
13 - grande cascade
14 - place de la réunion
15 - plateforme du rocher de Leucade
17 - colonne tronquée
18 - autel d'Hygie
20 - école d'Athènes
21 - labyrinthe de Crète
22 - grotte de Calypso (devenue du Lion)
23 - grotte de Thétidion
24 - pilastre
25 - pont de fer
26 - l'embarcadère
27 - le canal souterrain
28 - les écluses d'Amsterdam
29 - Île d'Anti-Circé
32 - orangeries et serres chaudes
N - le parapluie

 
fabrique disparue (lettres marron)
 
pR - pavillon rustique

 
ajoutés en 1841 (lettres rouges)
pF - le pavillon de Flore
pR - le pavillon Rose
E - entrée avec les deux pavillons ronds
pC - pavillon chinois

 
éléments ajoutés à une date non connue
(lettres rouges)
 
rT - roche Tarpéienne
f - faisanderie
A - amphithéâtre et son bassin

 
éléments repères   (lettres rouges et bleues)
 
MI - mer Ionienne (grand lac)
MD - mer douce (bassin supérieur)
K - la Kamianka

en mauve, altitude en mètres


on comptait en outre nombre de statues, répertoriées de
A à M sur le plan de 1846, qui ne sont pas représentées
  plan du parc Sophiowka  

 
Voir également le très beau plan lien externe affiché à l'entrée  
(légendes en ukrainien - amplification de la zone centrale pour la lisibilité)

 

haut de la page

 

 

Gravures anciennes

Ces vues ont été publiées en 1846 dans le guide de Sophiowka de Théodore Themery.

 

Gravure la fontaine d'Hypocrène à Uman

I - la fontaine d'Hypocrène

Nous écrivons aujourd'hui fontaine d'Hippocrène lien externe. C'est la source des Muses, dans l'Hélicon.


 

Gravure le pavillon rustique à Uman

Gravure la grotte de Calypso à Uman

II - le pavillon rustique

III - la grotte de Calypso

Le pavillon se trouvait au bout de la grande pièce d'eau, où le pavillon de Flore, que l'on le voit ci-dessous, a été édifié en 1841.  

 

Gravure : pièce d'eau du grand jet d'eau à Uman

Gravure : le grand jet d'eau et le pavillon rustique à Uman

IV - pièce d'eau du grand jet d'eau - au fond, la montagne des Muses

V - le grand jet d'eau et le pavillon rustique

La pièce d'eau du grand jet d'eau est la plus vaste du parc, avec ses huit hectares. Elle a été creusée. On l'appelle "mer ionienne". C'est un point focal de l'aménagement paysager, le regard se porte dessus depuis les nombreux aménagements situés sur ses bords.   Le jet d'eau, qui s'élève à 20 mètres, était le plus haut d'Europe à l'époque de sa création. La grande pièce d'eau s'appelle familièrement "le lac de Genève".

 

Gravure : le Thétidion à Uman

Gravure : l' île d'Anti-Circé à Uman

VI - le Thétidion

VII - île d'Anti-Circé au milieu de la mer douce

"Thétidion" est une référence antique difficile à éclairer, plus du tout utilisée, et qui apparemment ne fut utilisée sous cette forme qu'en allemand. C'est donc la grotte de Thétis (mère d'Achille, fille de Nérée, sœur de Nicomède et plus belle des Néréides) (3), où celle-ci se réfugia. Nous appelons en français Thétidée la région isolée proche de Pharsale où l'on situe cette grotte.   (la légende de la gravure est "Anti-Circée"). Encore une référence antique marquée; qui signifie à côté de (l'Île de) Circé.

 

Gravure : La colonne tronquée à Uman

Gravure : La grande cascade à Uman

VIII - la colonne tronquée

IX - la grande cascade

 

 

Autre série de gravures anciennes

Les vues suivantes ont été publiées en 1815 dans l'édition du poème de Stanislaw Trembecki Opisanie Zofiiowki, avec traduction française de Lagarde. Elles sont donc plus anciennes que celles ci-dessus. Plusieurs vues de 1815 ont été reprises en 1846, dans une exécution plus fine; je ne les présente pas, pour éviter d'alourdir encore la page.

 

Gravure de la grotte de la Source à Uman

Gravure de la grande cascade à Uman

La grotte de la Source

La grande cascade

 

La colonne tronquée à Uman

La colonne tronquée

 

haut de la page

 

 

Vues actuelles

Vignettes de photographies sous licence Creative Commons lien externe. L'attribution est indiquée sous chacune d'elles.   En cliquant sur les images, vous ouvrirez dans une nouvelle fenêtre la page Wikimedia Commons où figure la vue agrandie.

 

Les pièces d'eau et leurs abords

La mer Ionienne, le jet d'eau et le pavillon de Flore à Uman
photo Cambronn

La mer Ionienne et le jet d'eau - la montagne des Muses à Uman
photo I kynitsky

La mer Ionienne, le jet d'eau et le pavillon de Flore

le jet d'eau - au fond, la grotte d'Apollon

La photo est prise du belvédère situé au-dessus de la grotte d'Apollon. C'est de là que l'on a la vue la plus ample.  

 

La mer Ionienne en hiver, avec la grotte d'Apollon à Uman
photo Jaroslava Komendra

La mer douce à Uman
photo Folkerman

La mer Ionienne en hiver

La mer douce (pièce d'eau supérieure)

Au premier plan, on voit le rocher du jet d'eau. On peut remarquer que le jet est intégré à une sculpture de serpent, d'où le nom actuel de "fontaine du serpent". En plan intermédiaire, à droite, d'abord la terrasse à la belle vue, puis le rocher de Leucade, dont on discerne la balustrade bordant la plateforme. Tout au fond, la grotte d'Apollon.  

 

Le Thétidion à Uman
photo Uk-Kamelot

Une des écluses d'Amsterdam à Uman
photo Uk-Kamelot

Le Thétidion

Une des écluses d'Amsterdam

Cette fabrique est souvent appelée "Grotte de Vénus", sans doute à cause de la statue qui y a été installée. Cette assimilation introduit une confusion car la grotte de Vénus de l'origine est une excavation dans le roc, qui existe toujours, dont l'entrée est fermée par une lourde grille.   Par ailleurs, vous aurez remarqué les panneaux aux couleurs criardes disposés en éventail. Ce n'est pas la seule décoration un peu kitsch installée dans le parc.  

 

La grande cascade vue d'en haut à Uman
photo Folkerman

La grande cascade à Uman
photo Inna Radetskaya

La grande cascade vue d'en haut

La grande cascade

Entrée du Styx à Uman
photo Folkerman

En barque pour l'Achéron à Uman
photo Uk-Kamelot

Entrée du Styx

En barque pour l'Achéron

La rivière souterraine, qui coule depuis les écluses d'Amsterdam, débouche dans une petite pièce d'eau qui s'appelle "la mer Morte", par une voûte qu'on appelle "l'entrée du Styx". Sur le bord de cette pièce d'eau se situe l'embarcadère, d'où l'on peut monter en barque pour remonter la rivière souterraine. C'est l'embarcadère qui est mentionné sur le plan de 1846. L'eau qui, sortant des écluses, s'est écoulée dans la rivière souterraine, emplit la "Mer Morte", puis en ressort pour alimenter la grande cascade. Il est à noter que la Kamianka n'a pas en toute saison un débit suffisant pour assurer en continu un effet spectaculaire. Le lac supérieur sert de réservoir; on lâche l'eau au moment souhaité.

Grottes et rochers

La grotte de Calypso, devenue grotte du Lion à Uman
photo Wadco2

La grotte du Cyclope à Uman
photo Folkerman

La grotte de Calypso, devenue grotte du Lion

La grotte du Cyclope

Il y a aussi la grotte de Diane lien externe, la grotte de Vénus lien externe, la grotte de la Peur et du doute, le Labyrinthe crétois , ... L'abondance de rochers en encorbellement pousse à y voir d'autres grottes. Le rocher de Leucade (4), au bord de la mer Ionienne, est aujourd'hui appelé "rocher de la Mort".   La grotte d'Apollon est une voûte maçonnée.


 

Le labyrinthe crétois à Uman
photo Folkerman

Le labyrinthe de Crète


 

La roche Tarpéienne à Uman
photo Wadco2

Le pont du Diable à Uman
photo Imramianna

La roche Tarpéienne

Le pont du Diable

Temples et pavillons

Pavillon Rose à Uman
photo Folkerman

Pavillon de Flore à Uman
photo Uk-Kamlot

Pavillon Rose sur l'île du lac supérieur

Le pavillon de Flore

Ces deux pavillons datent de 1841. Quoique de très bonne facture, ils tournaient le dos à l'esprit philosophique d'origine, pour faire de l'endroit un lieu de mondanités plus fades.


 

La colonne tronquée à Uman
photo Wadko2

L'obélisque à Uman
photo Uk-Kamelot

La colonne tronquée

L'obélisque

Le pavillon chinois à Uman
photo Uk-Kamelot

La faisanderie à Uman
photo Folkerman

Le pavillon chinois

La faisanderie

La grotte d'Apollon à Uman
photo Folkerman

Le parapluie à Uman
photo Uk-Kamelot

La grotte d'Apollon

Le parapluie

Ponts et fontaines

Passerelle de fer à Uman
photo Folkerman

Le pont vénitien à Uman
photo Natalka16

Passerelle de fer

Le pont vénitien

Il y a de nombreux autres ponts : des passerelles en fer, cintrées ou non, des ponts de bois, de pierre (dont le "pont de granit" ci-contre). Et même le "pont du diable" ci-dessus, monolithe ! Le nécessaire franchissement des multiples bras de la rivière parcourant le vallon a donné l'occasion de ces ornements.   Le pont vénitien se trouve à côté du pavillon de Flore, là où la Kamianka reprend son cours au sortir de la pièce d'eau inférieure. A priori, il s'appelait pont de granit dans la description de 1846, ce changement introduit une certaine confusion car on en appelle maintenant un autre "pont de granit".

 

Vasque de la fontaine d'Hypocrène à Uman
photo Imramianna

Vasque de la fontaine d'Hypocrène

On trouve également plusieurs autres fontaines dans le parc.

Statues et piédestaux

Piédestal de granit à Uman
photo Folkerman

Buste de Socrate à Uman
photo Folkerman

Piédestal de granit

Buste de Socrate

  Ce buste est visiblement une reproduction en plâtre. Les originaux étaient en marbre blanc.

 

haut de la page

 

 

liens

 

articles

 

ouvrages

 


haut de la page page précédenteretour accueil plan du site  

externe signale les
liens externes

 

droits réservés de l'auteur, Dominique Césari  -  crédits photographiques Wikimedia Commons mentionnés dans le texte
page créée le 15 mars 2018  -  dernière mise à jour : 29 mars 2018


Notes

1   Les Champs Élysées
.
C'est un thème classique des parcs à fabriques. C'est en général un lieu paisible soigneusement entretenu, planté de massifs de fleurs. Voir le développement en note 10 de Pokój / Carlsruhe
La photo de Folkerman, cadrée beaucoup plus large que ce que l'on voit ci-dessus, est envoûtante. Je vous engage à la voir en entier lien externe.
On remarque que les Champs Élysées ne font pas partie des fabriques ou lieux répertoriés sur le plan de 1846. Ils ne sont pas non plus cités dans le poème de S. Trembecki.

retour au (1)retour

2   Fortune des Potocki
.
Frédéric Barbier in "Le rêve grec de Monsieur de Choiseul: Les voyages d'un européen des Lumières" cite une fortune foncière de 2 millions d'hectares et 130 000 serfs.   Sur la propriété foncière en Ukraine et la spoliation des grands possédants polonais par les Russes, voir de Daniel Beauvois : Aspirations et obstacles à l'abolition du servage en Ukraine au XIXe siècle lien externe et La Bataille de la terre en Ukraine 1863-1914: Les Polonais et les conflits socio-ethniques lien externe.

retour au (2)retour

3   Thétis, mère d'Achille
.
On a vu ci-dessus que l'orthographe d'Hypocrène a glissé vers Hippocrène. Pour le Thétidion, il fallait se demander s'il ne s'agissait pas, comme à Versailles, d'une grotte de Téthys lien externe, déesse marine archaïque, sœur et épouse d'Océan.   S. Trembecki consacre deux pages de son poème (traduction française en pages 69-70 de l'ouvrage de 1815) aux aventures du personnage antique mythique auquel se réfère le Thétidion; c'est bien la Néréide Thétis lien externe.

retour au (3)retour

4   Le rocher de Leucade
.
Référence à l'île grecque de Leucade, où la pointe sud, le cap Leucate, forme une haute falaise, d'où se seraient jetés les amoureux désespérés (dont Sappho). Voir la note 15 de Monrepos sur le saut de Leucate. Ce pourrait être à l'origine du nom actuel de "Rocher de la Mort" Mais une autre hypothèse, toutefois au conditionnel, est signalée par un site : plusieurs dizaines d'ouvriers auraient été écrasés sous ce rocher au moment des travaux.

retour au (4)retour

5   Édition de 1815 du poème de Stanislaw Trembecki
.
Publié à l'occasion du Congrès de Vienne. Comprend le poème en polonais, suivi de la traduction en français. Puis, le comte de Lagarde donne en français de grandes lignes sur l'histoire des peuples de la région, et, enfin, décode les références antiques mentionnées dans le poème, qui avaient inspiré le nom de fabriques du parc. L'édition comporte six gravures, dont on se rend compte que certaines ont été reprises dans le "Guide de Sophiowka" de Théodore Themery publié en 1846.

retour au (5)retour


entrée le pavillon Rose île d'Anti-Circe Jet d'eau Le rocher de Leucade terrasse à la belle vue Grande cascade pavillon rustique pavillon de Flore le pont de granit les écluses d'Amsterdam Thétidion Faisanderie l'amphithéâtre les serres la rivière souterraine l'embarcadère la fontaine d'Hypocrène roche Tarpéienne la grotte d'Apollon la colonne tronquée le labyrinthe crétois la grotte du Lyon pavillon chinois les serres la riviere souterraine la mer douce la mer Ionienne par défaut, retour au plan