Autres témoignages du goût anglo-chinois
 

le temple d'Amour en contours

 

Pringy :
le temple d'Amour

 

le parc de Montgermont
vues du temple et des ruines

visite, liens


  

Une branche des Gontaut-Biron se trouva fin XVIIIème, à l'époque qui nous intéresse, en possession de la seigneurie de Montgermont, qui, comme la paroisse de Pringy, remonte au haut moyen-âge ext. Le domaine fut mis au goût du jour, et le château considérablement transformé et réduit.

En 1785, les amis de la marquise de Gontaut-Biron édifièrent en son honneur un temple d'Amour dans le parc. Par la suite, mais sans aller jusqu'à créer un parc à fabriques, Charles de Gontaut-Biron installa dans le parc des restes de Notre-Dame de Corbeil, dispersés en 1814 par la municipalité qui ne voulait pas consentir les frais de remise en état. La mise en scène convaincante en fait une ruine gothique de choix.

Le temple est au bord de la petite rivière qui court dans le vallon bordant le domaine à l'est. L'endroit est laissé quelque peu sauvage, des moutons paissent paisiblement autour du temple. Le choc du sublime n'en est que plus inattendu, quand ce tableau apparaît au travers de la végétation folle de la rive droite.

 

haut de la page

 

Vues du parc
 

Temple d'Amour

Temple d'Amour

le temple d'Amour


 

ruines de Notre-Dame de Corbeilles

 

le temple

 

ruines de Notre-Dame de Corbeilles

 

ruines de Notre-Dame de Corbeilles

 

haut de la page

 

Visite, liens
 

Pringy est en Seine et Marne. Depuis Paris, prendre la A6, sortie n°12 Saint-Fargeau/Ponthiery On entre dans Ponthiery, que Pringy suit immédiatement. Regarder un des multiples plans de la ville, le temple y est indiqué avec le n°15, au sud du bourg.

Garer sa voiture dans la rue d'orientation est-ouest, s'engager à pieds dans la rue de Mont-Louis, indiquée en impasse, qui paraît former un lotissement privé, mais conduit au chemin de l'étang de pêche (privé et grillagé - fléchage "étang"). Un chemin public piétonnier longe l'étang en rive droite du ru (qui coule à contre-sens de votre marche). Emprunter ce chemin sur 600 mètres; il s'engage dans la forêt. Après un coude, la végétation se dégage un peu et le temple est facilement visible en rive gauche entre le rideau d'arbres. Propriété privée.

En remontant sur le plateau, et en suivant "domaine de Montgermont", on peut voir les ruines de Notre-Dame de Corbeilles, à gauche à une cinquantaine de mètres de la route, avant d'arriver au centre équestre.

Google Earth dans Google Earth : le temple de l'Amitié, ruines de N.-D. de Corbeilles.




haut de la page page précédenteretour accueil plan du site  

ext signale les
liens externes

 


droits réservés de l'auteur, Dominique Césari
Dernière mise à jour: 27 septembre 2003