Parcs majeurs disparus
 

  Le parc de Guiscard

historique
vue ancienne
notice biographique sur Morel
  

 

Guiscard se situe dans l'Oise, au nord est de Compiègne. Le parc est avant tout célèbre pour avoir été aménagé à l'anglaise par Morel pour le duc d'Aumont vers 1775.

Louis de Guiscard (1651-1720), s'étant illustré à la guerre, fut fait maréchal de France, et Louis XIV érigea pour lui en marquisat la terre de Magny, qui prit le nom de Guiscard. Le marquis fit construire un nouveau château et aménager autour un jardin régulier. Son fils étant mort lors de campagnes militaires, la terre passa à son gendre Louis-Marie, duc d'Aumont (1691-1723). Celui-ci étant précocement décédé, son fils, Louis Marie Augustin d'Aumont (1709-1782) en devint rapidement le possesseur. Ce dernier agrandit le château, fit creuser des fossés pour l'entourer et compléta le jardin, toujours dans le genre régulier. On y trouvait des bassins et des jets d'eau remarquables, dont l'alimentation avait nécessité d'importants travaux d'adduction d'eau. La disponibilité d'eau rendit de grands services lorsque le duc fit appel à Morel pour aménager son parc à l'anglaise.

Morel trouva à Guiscard la possibilité d'exprimer totalement ses concepts. Dans sa "Théorie des jardins", il le prit comme exemple du "parc" (une des catégories qu'il établit, à côté du pays, de la ferme, et du jardin proprement dit) et le décrit au chapitre 13. On sait qu'il appréciait peu la multiplication des fabriques et qu'il privilégiait le travail sur le modelé du terrain et l'adaptation à l'esprit du lieu. Ce n'est donc pas un parc à fabriques mais un jardin anglais.

Devant le château construit au siècle précédent, s'ouvrait un vaste espace en pelouse descendant en pente douce jusqu'à l'étang. La vue ci-dessous montre la perspective que Morel y créa. Avec l'autre gravure soeur montrant la vue au midi, ce sont les seules nous transmettant l'aspect de ce parc qu'on peut considérer comme le chef d'oeuvre de Morel. On remarque sur le côté gauche de l'étang une île plantée de peupliers, avec une petite cabane, peut-être l'abri des cygnes. La ressemblance formelle avec l'Île des peupliers d'Ermenonville est frappante. Ce n'est sans doute pas un hasard, Morel ayant conseillé le marquis de Girardin pour son parc.

La petite-fille du duc d'Aumont, qui avait épousé en 1777 le futur Prince de Monaco, hérita ultérieurement du domaine mais s'en désinteressa et le céda en 1826 au baron Oberkampf. Dès le milieu du 19ème siècle il ne restait plus trace de la magnificence des lieux; le château avait été rasé, les terres morcelées. Les étangs furent par la suite comblés. Il reste sur place un pavillon du château et l'orangerie à l'abandon. Les cultures ont occupé l'espace et l'ont banalisé.


Vue du parc

Exceptionnellement, j'affiche une vue ancienne pour ce parc disparu, puisqu'il est impossible d'en témoigner par des photographies actuelles.


 

Guiscard

 

Le château de Guiscard vu du côté de l'étang

gravure extraite des "Nouveaux jardins et anciens châteaux de la France" d'Alexandre de Laborde

 

Sources

Description de Morel dans sa "Théorie des Jardins"; voir ci-dessous comment la télécharger

Quelques renseignements dans la réimpression lien externe des notices sur Guiscard, Lassigny et leurs environs d'Emile Coët (1883).


Le parc s'étendait à la lisière sud-est de Guiscard. Voir son emplacement dans GoogleEarth Gogle Earth



 


haut de la page page précédenteretour accueil plan du site  

lien externe signale les
liens externes

 


droits réservés de l'auteur, Dominique Césari
page créée en novembre 2002  -  dernière mise à jour : 21 décembre 2016

 

haut de la page

Notice biographique sur Morel

Jean-Marie Morel (1728-1810), ingénieur géographe puis architecte. Il fut l'architecte du prince de Conti, sans toutefois qu'il paraisse avoir créé de jardin pour celui-ci. Il se spécialisa dans l'architecture de jardins, créa de nombreux parcs et jardins, notamment Bercy pour Monsieur de Nicolaï, Saint-Ouen pour le maréchal de Trévise, Guiscard pour le duc d'Aumont, ainsi que Sceaux. Il a conseillé le marquis de Girardin pour les jardins d'Ermenonville, sans en être le créateur comme il l'a revendiqué. Il publia en 1776 la "Théorie des jardins", qui fut reconnue comme un des ouvrages essentiels sur le nouveau style.

"Patriarche des jardins", il fut appelé dans les années 1800 pour la Malmaison et le parc de la reine Hortense à Saint-Leu, mais son entêtement à imposer ses vues conduisit à son remplacement par Berthault. Dans la dernière partie de sa vie, il intervint régulièrement pour des parcs de notables en Bourgogne et dans le Beaujolais.

Il ne reste aucune de ses créations les plus fameuses. Parmi les jardins moins connus qu'il a créés, Arcelot est le mieux conservé (inscription MH le 30 avril 1999). Le parc du château de Launay (actuelle faculté des sciences d'Orsay) a été profondément remanié. Saint-Trys lien externe (Rhône) subsiste en partie. La municipalité de Charnay-lés-Mâcon projette de restaurer Champgrenon lien externe. Il ne semble plus rester de trace de ses interventions à Savigny-les-Beaune et Saint-Clément, dans cette même région.

haut de la page

Télécharger la description de Morel, sur le site Gallica lien externe de la Bibliothèque Nationale :

Dans la boîte de dialogue, demander :
         titre de l'ouvrage :     théorie des jardins
         auteur :         Morel

Vous pouvez télécharger l'ensemble de l'ouvrage (10 Mo)
Pour télécharger seulement la description de Guiscard (1 Mo)
         consulter la première page, qui est la 263 (dans la colonne de gauche)
         demander le téléchargement depuis "dernière page lue", pour "seulement 44 pages"

haut de la page

Orientations bibliographiques

• Disponzio, Joseph John : "The Garden Theory and Landscape Practice of Jean-Marie Morel." lien externe T Ph.D. diss., Columbia University, 2000. 824 pp.
et plusieurs études lien externe dans le volume 21, 3ème numéro de 2001 de "Studies in the History of Gardens and Designed Landscapes" Designed Landscapes

• John Dixon Hunt, Michel Conan, Claire Goldstein : Tradition and Innovation in French Garden Art - Chapters of a New History lien externe   University of Pennsylvania - 06/2002 242 pages ISBN: 0-8122-3634-3 Le chapitre 8 est consacré à Morel.

• le chapitre du tome 1 de " Créateurs de jardins et de paysages en France de la Renaissance au XXIème siècle " (op. cit.) est consacré à Morel

haut de la page