Parcs à fabriques disparus

temple de l'amour ile de la Jatte en contours

 

Une tentative de recensement


sites majeurs

quelques parcs partiellement documentés
sites tombés dans l'oubli
  

Ces parcs n'ont laissé sur place qu'une empreinte peu visible, voire absolument aucune. Leur souvenir local s'efface et il n'est pas facile d'accéder à leur présentation. Il faut même prendre garde à la véracité de certaines descriptions, dérivant de rédactions peu scrupuleuses du 19ème siècle reprises sans vérifications.

Pour certains parcs, j'ai réuni suffisamment d'informations pour créer une page spécifique : Bellevue, Saint-Leu, la Folie-Beaujon, l'hôtel Beaumarchais le Moulin-Joly de Watelet à Colombes, le Raincy, Guiscard et le Colisée de Lille.

Pour élargir l'évocation classique des parcs majeurs comme ceux cités par Mme Delorme dont nous allons parler ci-dessous, j'ajoute d'autres parcs disparus et j'ai regroupé la liste des parcs cités par les auteurs d'époque.

Dans son ouvrage " Garden pavilions of the Ancien Regime " mentionné dans la bibliographie générale, Mme Eleanor DeLorme présente la plupart des sites majeurs : Saint-Leu, Bellevue, Le Raincy, Le Moulin-Joli de la folie Beaujon, l'hôtel de Mme Thélusson, le pavillon de l'Aurore, le pavillon turc d'Armainvilliers, les pavillons chinois des hôtels de Marigny et de Montmorency, Ménars. Mme Delorme cite également Betz et Bonnelles (en laissant entendre qu'ils ont disparu), Roissy et le Moulin-Joly de Watelet.
Ne voulant pas me contenter de paraphraser cet ouvrage, je vous y renvoie, d'autant plus qu'il est indispensable à toute personne intéressée par le sujet. J'ai toutefois réuni à leur propos quelques informations complémentaires ou liens :


Et de moindre importance :

 

haut de la page

 

Autres parcs à fabriques disparus


 

fabriques de moindre importance, également disparues :

 

haut de la page

 

Autres parcs ou fabriques isolées décrits par Le Rouge, Krafft, Thiery, etc..,   Il n'en reste pratiquement rien, sauf surprise heureuse qui justifierait de les reclasser.


Sites à l'existence prouvée, et dont le caractère anglo-chinois est avéré


Par ailleurs, Le Rouge a décrit plusieurs sites d'autres pays (Angleterre, Belgique, Allemagne) qui sortent donc du cadre de ce recensement des sites français.


Sites qui entreraient dans le champ mais qui ont pu rester à l'état de projet


Parcs ou fabriques isolées repérés dans d'autres sources


Sites susceptibles d'entrer dans le champ. Il n'est pas certain qu'il s'agisse de parcs à fabriques. Dans certains cas (Choisy, Berny, Fresnes..) la voirie urbaine garde la marque des limites et d'allées des parcs, parfois une grille.




haut de la page page précédenteretour accueil plan du site  

lien externe signale les
liens externes

 
droits réservés de l'auteur, Dominique Césari
Page créée en janvier 2000   -   Dernière mise à jour : 9 mai 2013