Parcs à fabriques du sud de la France
 
majorat de Castille Castille - bibliothèque de Montpellier
 

le château de Castille

"le parc aux mille colonnes"   (1)


historique
liens
sources
informations

2ème partie : Nointel
   

 

voir des cartes postales anciennes

 

Le château de Castille est situé sur la commune d'Argilliers dans le Gard, à une dizaine de kilomètres d'Uzès.

une fabrique du parc
Fabrique dans le parc de Castille

Castille m'avait été signalé par Didier Schlichter, qui me fit l'amitié de m'adresser des vues des fabriques, dont celle ci-jointe, l'Arc de la Restauration.

Le baron de Castille, Gabriel-Joseph de Froment, né à Uzès en 1747, hérita de ce château et en commença la transformation dès 1788. Sauvé de la guillotine par la chute de Robespierre, il eut la longévité lui donnant de poursuivre l'aménagement sur près de quarante ans, jusqu'à son décès en 1826. Outre une organisation en jardin plutôt régulier, cet étalement dans le temps démarque l'œuvre du baron des autres parcs décrits par ailleurs.

Le baron ajoutait un élément lors d'événements familiaux notables, heureux ou tragiques, comme le décès de ses épouses ou de son fils aîné, mort à la bataille d'Essling. L'Empire, ses voyages en Italie, lui firent choisir des architectures égyptiennes et surtout de l'antiquité classique.   Au cours du premier quart du 19ème siècle les deux pavillons ont reçu des colonnades à l'antique.   Avec la colonnade ellipsoïdale du même style, en partie effondrée aujourd'hui, on retrouve un décor de jardin assez analogue à ceux des pavillons de Kew, Potsdam ou Worlitz. Le parc comptait d'autres fabriques, disposées selon des alignements rayonnants, très éloignés d'un tracé à l'anglaise.


Ne voulant pas paraphraser le récent ouvrage de Thierry de Seguins-Cohorn, je vous y renvoie, pour découvrir la description détaillée du parc et de ses fabriques.

 

Liensà l'occasion de la mise en vente du château :
   

 

Sources

• Thierry de Seguins-Cohorn : Les folies du baron de Castille dans le parc du château d'Argilliers lien externe Éditions La Fénestrelle juillet 2016

Le jardin et le parc de Castille : Concevoir l'espace, approcher les lieux lien externe de C. Chomarat Ruiz - éditions de l'Imprimeur - Collection Jardins Et Paysages - mai 2005 - ISBN 2915578664

• Congrès archéologique de France. 157éme session (1999) : Castille, entre anticomanie et pittoresque   Auteurs: Monique Mosser et Dominique Massounie

• Tricou (Jean), « Le Voyage d'Italie du Baron de Castille, 1778-1779 », Albums du Crocodile, bimestriel, Lyon, Hospices civils de Lyon, sept.-oct. 1962, p. 3-28 qui commente le journal manuscrit du baron lien externe.

 

Visites

• Le parc n'est pas ouvert au public. Des visites exceptionnelles, par exemple aux journées du patrimoine.

  localisation GoogleEarth Gogle Earth du château de Castille

• en revanche, vous pouvez vous promener autour du parc. Du bord de la route, vous pouvez voir la chapelle et un pavillon à colonnes. En traversant la route, vous pouvez voir le Cimetière Gogle Earth. Deux panneaux explicatifs précèdent l'arche de la porte et derrière on voit la puissante colonnade du tombeau d'Herminie ainsi que le monument à trois colonnes à la mémoire d'Édouard, fils du baron, mort à 19 ans à la bataille d'Essling.   En longeant le château à droite par la route allant vers Argilliers, vous verrez sur la droite le Pigeonnier Gogle Earth Plus loin en direction d'Argilliers, se trouve l'Arc de la Restauration Gogle Earth
Enfin, le long de la départementale, on voit deux des quatre bornes qui marquaient les étapes de la vie du baron (elles ont été déplacées). Je ne les ai pas repérées.

• pour les parisiens, il est facile de se rendre dans le Val d'Oise à Nointel lien externe, où ont été déplacés vers 1932 l'Obélisque de la Grande Armée Gogle Earth et la Colonne funéraire Gogle Earth. On les voit très facilement des allées du parc incorporées au domaine public.

• enfin, sur la Côte d'Azur, une fabrique, le Puits de la Ferme, se trouve incorporée au domaine des trois moulins de la Valmasque Gogle Earth à Valbonne. Sous le nom d'Autel de Mithra, elle est devenue le point focal d'un aménagement ésotérique lien externe. Pas de visite.





haut de la page page précédenteretour accueil plan du site  

lien externe signale les
liens externes

 

droits réservés de l'auteur, Dominique Césari   (sauf indications spécifiques dans la page)
Page mise à jour le 9 décembre 2016

 


 

Notes

 

1   Castille était qualifié de "palais aux mille colonnes" et le baron, "d'homme aux mille colonnes". En effet, la multiplication des colonnes est frappante. Il ne faut pas prendre "mille" au pied de la lettre mais dans son sens figuré de "très nombreux". Le nombre réel de colonnes est difficile à évaluer car une partie étaient intégrées à des fabriques mal connues. Il est de l'ordre de 200 pour les fabriques bien identifiées. Sur place, il en reste aujourd'hui environ 120 debout, plus les restes couchés d'une vingtaine. Les fabriques déplacées en comptent une douzaine.

retour au (1)haut de la page



 

2ème partie : les fabriques transportées à Nointel


 

Dans son ouvrage "Les folies du baron de Castille dans le parc du château d'Argilliers", M. de Seguins-Cohorn précise que l'Obélisque et la Colonne funéraire ont été transportées à Nointel (Val d'Oise), après la décrépitude du parc du château.

A Nointel, l'obélisque est est particulièrement mis en valeur. Il est dressé au milieu d'un enclos, au bout d'une petite allée prologeant la perspective d'honneur, face à la grille du château de Nointel. Il dans Une plaque apposée sur le pilier droit du portail d'entrée de l'enclos de l'obélisque confirme qu'il provient de Castille qu'il "a été donné à M. Paul Béjot, châtelain de Nointel, en 1932".

La colonne est située au bout de l'Allée de l'Ouest, qui poursuit l'alignement de la façade arrière du château. Des champs en culture s'étendent juste derrière.


 

L'Obélisque de la Grande Armée


vue générale

obélisque de Nointel
 

L'obélisque

obélisque de Nointel obélisque de Nointel
 

détails

obélisque de Nointel
Le "C" de Castille, le "R" de Rohan
et, au centre, les "C et R" entrelacés
 

détails

obélisque de Nointel
.
au sommet de l'obélisque : 1809
année de la bataille de Wagram
obélisque de Nointel
.
à mi-hauteur :
.
... A .. N   DE   . A . TILL .
.?.?... PI ...   S . E . O
..... 9
.
Baron(?) de Castille
la suite, indéchiffrable

Le baron de Castille avait épousé en secondes noces Herminie de Rohan-Rochefort, alliance flatteuse avec cette illustre famille. Après avoir affiché jusque là le seul "C" de Castille, il prit donc soin de faire figurer le "R" et surtout les deux initiales entrelacées, ce qui mettait en quelque sorte les deux lignages sur un pied d'égalité.

 

La bataille de Wagram mit un terme à la guerre de la 5ème coalition. Le baron saluait la fin du conflit qui avait coûté la vie de son fils deux mois plus tôt.
à contre-jour, la prise de vue est très sombre. Il faudra attendre le printemps pour ne plus avoir de contre-jour

 

 

La Colonne funéraire


La colonne

colonne de Nointel colonne de Nointel
 

détails

colonne de Nointel
l'urne funéraire
colonne de Nointel
Le "C" de Castille

 

 


haut de la page page précédenteretour accueil plan du site  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

lien externe