note sur la description de l'Élysée par Homère :

Odyssée Chant IV lien externe

560   « Σοι δ᾽ οὐ θέσφατόν ἐστι, διοτρεφὲς ὦ Μενέλαε,
Ἄργει ἐν ἱπποβότῳ θανέειν καὶ πότμον ἐπισπεῖν,
ἀλλά σ᾽ ἐς Ἠλύσιον πεδίον καὶ πείρατα γαίης
ἀθάνατοι πέμψουσιν, ὅθι ξανθὸς ῾Ραδάμανθυς,
τῇ περ ῥηίστη βιοτὴ πέλει ἀνθρώποισιν· 565
οὐ νιφετός, οὔτ᾽ ἂρ χειμὼν πολὺς οὔτε ποτ᾽ ὄμβρος,
ἀλλ᾽ αἰεὶ Ζεφύροιο λιγὺ πνείοντος ἀήτας
Ὠκεανὸς ἀνίησιν ἀναψύχειν ἀνθρώπους·
οὕνεκ᾽ ἔχεις Ἑλένην καί σφιν γαμβρὸς Διός ἐσσι ».

 

Quant à toi, ô Ménélas, roi chéri de Jupiter, ta destinée n'est point de périr dans Argos où paissent les coursiers, ni de trouver la mort en ces lieux : les immortels te transporteront dans les Champs-Élyséens situés vers les confins de ta terre, et où siège le blond Rhadamanthe. Là, des jours heureux sont accordés aux humains ; là, tu n'auras jamais ni neige, ni pluie, ni longs hivers ; mais l'Océan t'enverra le souffle du zéphyr au doux murmure, du zéphyr qui apporte aux hommes une délicieuse fraîcheur ; puisque tu es l'époux d'Hélène, la fille du puissant Jupiter.

traduction d'Eugène Barreste

Ménélas est un des fils d'Atrée, roi d'Argos, qui avait perdu son trône. Mais, avec son frère Agamemnon, ils en reprennent possession, ce dernier gardant le trône d'Argos et Ménélas devenant roi de Sparte. "Périr dans Argos" veut donc dire mourir où l'on est né. Ce qui pour les grecs n'est pas flatteur, il est bien préférable de mourir de façon héroïque : "ceux qu'aiment les dieux meurent jeunes" selon Ménandre ( Ὅν οἱ θεοὶ φιλοῦσιν, ἀποθνήσϰει νέος).

"Argos où paissent les coursiers" est l'épithète homérique d'Argos, également traduite par Argos nourricière de coursiers.

Rhadamanthe, fils de Zeus et d'Europe, après une vie vertueuse, devint un des juges des Enfers. Il y règne sur les Îles Bienheureuses.

Dans son texte, Homère ne répète pas zéphyr; sa phrase est longue et inversée : "le zéphyr doux que fait souffler le (dieu) Océan, (qui) apporte la fraîcheur aux hommes". Le traducteur a choisi d'alléger la phrase en la coupant par la répétion de zéphyr comme sujet du second membre de phrase.

Excusez ce commentaire un peu pédant, rédigé en souvenir d'avoir vu Mycènes nue, Argos et Tyrinthe aux longs murs. Ces allusions seraient transparentes pour chacun de mes camarades de classe d'humanités ; mais après nous, qui les saisira ?

.

page incluse dans le site : parcsafabriques.org