Jardins anglo-chinois ornés de fabriques

Chronologie, notes communes



Points de repère chronologiques
 
• Création de jardins anglais en France :
Aunoy,   1767 (comprend quelques fabriques)
Colline du duc d'Harcourt en Normandie   1765-1770 (?)
Villandry   1765-1770 (?)
Guiscard   1771 (début des travaux)
Mont-Canisy, en Normandie, du comte de Lauraguais   1775-1777

• Création de parcs à fabriques en France :
Ermenonville   1765-1775 (début des travaux : 1767)
Le Raincy   1769-1780, réorganisé vers 1785
Saint-Leu, 1ère époque   1774
Pagode de Chanteloup   1775
Monceau   1773 - 1778, réorganisé vers 1785
Hameau de Chantilly   1775
Mauperthuis   1775 - 1780
Petit Trianon   1ère phase 1776 - 1781
Bagatelle   1777, retravaillé ensuite
La Folie Saint-James   1777 (début des travaux)
Désert de Retz   1778 - 1784
Hameau du Petit Trianon   1782 - 1786
Méréville   1787 - 1792

La Garenne-Lemot, suiveur d'Ermenonville : 1808-1827

• Evolution vers le jardin romantique :
Mortefontaine, 2ème époque   1798 (achat - début des aménagements)
La Malmaison   1799 (achat - début des aménagements)
Saint-Leu, 2ème époque   1804 (achat - début des aménagements)
La Vallée aux Loups   1818


• Apparition du jardin anglais, anglo-chinois et Picturesque en Angleterre :
Stowe (jardin anglais)   1738
Leasowes (ferme ornée - pré-romantique)   1745
Boughton House (kiosque chinois de cuir tendu) : 1745
Kew gardens (anglo-chinois)   1760
Fonthill abbey   1796     Downton Castle   1795   (Picturesque)

• Création de jardins anglo-chinois en Europe :
Lunéville (Lorraine) - Pavillon chinois le Trèfle : 1737
Drottningholm (Suède) - 1er pavillon chinois   1754
Vlasim (R. Tchèque) début des travaux 1755
Potsdam (Prusse) - Maison de thé   1755
Sanspareil à Bayreuth   - Jardin philosophique 1774
Tsarskoye Selo (Russie) - Village chinois   1775
Lednice-Valtice (R. Tchèque)
Wörlitz (Anhalt)   1778
Wilanowie (Pologne)   1782
Frederiksberg (Danemark)   1790
Oranienbaum (Anhalt)   1793 - 1797
Pillnitz, Dresde   1790 - 1804


haut de la page
 

 
Dépenses pour quelques parcs
 
• Période classique (1770/1790) en livres, sauf mention contraire :
Ermenonville   (source : )
Bagatelle   3 millions (source : Hallays citant Duchesne, p. 256)
La Folie Saint-James   plus de 10 millions - peut être 14, dont 1 pour le rocher (source : communément cité ). Racheté 262 000 francs par la duchesse de Choiseul-Praslin.
Méréville   plus de 10 millions (source : communément cité - E. de Ganay indique 17 millions)
Guiscard   400 000 livres pour l'aménagement du parc (source : Coët)

• Sous l'Empire et après :
Saint-Leu   achat par Louis Bonaparte 600 000 francs (source : )
la Malmaison   (source : )
La Garenne-Lemot

• équivalences :
fin 18ème : 11 livres = 100 francs
pouvoir d'achat : 1 livre de 1780 = 5 à 6 € pour les marchandises, mais 30 à 40 € pour l'or (en 2005)
la comparaison des pouvoirs d'achat est une question complexe, d'ailleurs sans solution exacte.

parité France-Angleterre de la fin des années 1780 :
10 livres françaises = 8 shillings 6 pence

pouvoir d'achat de la livre sterling : 1 £ de 1780 = 100 £ de 2005

 



haut de la page  page précédenteretour accueil  plan du site  homepage


droits réservés de l'auteur, Dominique Césari
Dernière mise à jour : Mercredi 2 avril 2003

 ,